Les Banquiers contre les banques

Le rôle de la criminalité en col blanc dans les crises financières

,

Bernard Madoff, Jérôme Kerviel, Fabrice Tourre, sont trois noms associés à des fraudes financières de grande ampleur. Les auteurs de ces « affaires » sont souvent présentés comme des loups solitaires et incontrôlables. Pourtant,derrière ces scandales surmédiatisés se cache une réalité bien plus inquiétante, celle d’une fraude d’ampleur systémique.

Peu évoquée en France et en Europe, la criminalité en col blanc a joué un rôle prépondérant dans l’avènement de plusieurs crises financières, qu’il s’agisse de la crise des savings and loan dans les années 1980 ou plus récemment de celle dite des subprimes, avec les conséquences catastrophiques que l’on sait sur toutes les économies du globe.

Aujourd’hui, pour tenter de rebâtir un système bancaire et financier sain et robuste, il faut établir le bon diagnostic, ce qui implique de s’intéresser aux dimensions criminelles des crises. Donner aux régulateurs les moyens de faire leur travail, créer une agence d’autorisation de mise sur le marché des produits financiers, protéger les lanceurs d’alerte sont autant de lignes directrices des réformes à envisager afin de prévenir le développement de la fraude, et donc l’éclatement de nouvelles crises financières.

Vidéo « Volez, volez petits capitaux » #DATAGUEULE19